Activités

Accueil > Activités

Accélérer la croissance et la fonder sur l’équité

La stratégie de réduction de la pauvreté repose sur une croissance forte, équitable et résistant aux chocs extérieurs. L’objectif de croissance retenu était un taux moyen de l’ordre de 7 à 8% en vue de doubler le revenu par tête dans moins de 15 ans. Aussi, était-il envisagé :
1. Le maintien d’un cadre macro-économique stable ;
2. L’accroissement de la compétitivité et la réduction des coûts des facteurs ;
3. L’appui aux secteurs (...)

Garantir l’accès des pauvres aux services sociaux de base

Le Gouvernement du Burkina Faso s’est fixé comme finalités à travers le CSLP de permettre au plus grand nombre de Burkinabè, c’est-à-dire les plus pauvres, d’avoir accès aux services sociaux de base, à savoir l’éducation de base et la santé. Pour réussir sa stratégie de réduction de la pauvreté, il a décidé d’accorder une priorité au développement de ces deux secteurs dont l’impact sur l’amélioration du cadre et des conditions de vie des populations est (...)

Accroître les opportunités d’emploi et d’activités génératrices de revenus pour les pauvres

La question de l’emploi et, de manière générale, celle du revenu, est essentielle dans la stratégie de réduction de la pauvreté. Compte tenu de l’ampleur de son incidence dans le milieu rural, les actions ont été concentrées sur le renforcement des secteurs du développement rural (agriculture, élevage, environnement et hydraulique rurale).
La nouvelle politique de développement rural a pour objectifs essentiels d’accroître la production agricole de 5 à 10% par an, de contribuer à une croissance des (...)

Promouvoir la bonne gouvernance

Le Burkina Faso a adopté son premier Plan National de Bonne Gouvernance (PNBG), en septembre 1998. Cadre de référence désormais en matière de gouvernance, ce PNBG indique les principes et objectifs de base ainsi que les grandes orientations et la stratégie.

Rechercher

Organisations membres

Les visites